12h30, l'heure du casse-croûte

Un week-end sans les enfants, c’est aussi et surtout la possibilité de faire des trucs DE OUF, que tu faisais dans ta vie d’avant mais que grâce à tes charmants bambins *rire nerveux*, tu as oublié même que ça pouvait exister.

Quelle fut donc la première chose qu’on a faite en arrivant à Venizia, ce week-end ? Un coup de quéquette. Ouais. A 12h30. Re-ouais. La p’tite copulation du midi, typiquement le truc qu’on faisait régulièrement le week-end (et durant nos vacances en 2001) et bah depuis environ 2 ans… terminé, finito, DTC comme dirait l’autre.

Dans l’avion, je ne sais plus qui a lancé le sujet (… bah voyons)… « depuis quand on s’est pas fait un p’tit quickie, comme ça, avant de bouffer ? »… On a compté dans nos têtes. Loooongtemps. Puis on s’est jetés un regard bien décidé à briser la série noire.

En arrivant à l’hôtel, la nana de l’accueil a dû croire que l’un de nous revenait de trois semaines à Koh-Lanta, tellement on avait l’air de deux couillons qui se retrouvaient au Formule 1 pour un cinq à sept… mais on s’en fout parce que vous savez quoi ? CA FAIT UN BIEN FOU !

==

Et sinon, on n’a pas fait que baiser comme des castors.

Après avoir réussi à repousser les assauts répétés de ma femme pour aller faire un tour de Venise en gondole (au secours), je lui ai proposé d’aller plutôt voir un concert de Vivaldi interprété par une troupe de cordes, les Interpreti Veneziani. Quelle tarte ! Tant de perfection, ça m’a foutu la larme à l’oeil pendant une bonne heure. Saisissant. Le violoncelliste est tout particulièrement incroyable.

Enfin, comme un petit bonheur n’arrive jamais seul, on est allés tout en haut du Campanile (mais non pas l’hôtel) de la place Saint-Marc (mais non, pas la lessive) et on s’est retrouvés bien couillons quand les cloches se sont mises à sonner juste au-dessus de nos têtes. Y’a du foutu décibel et j’ai mis une bonne demie-heure à m’en remettre… (j’étais tellement sonné que j’ai filmé à l’envers, c’est dire…)

Une réflexion sur « 12h30, l'heure du casse-croûte »

  1. Ahahah la pertinence du nom du sujet est terrible ! Plus sérieusement, j’ai découvert ce blog il y a quelques jours et j’aime énormément ! Je trouve vraiment admirable ce recul que tu as par rapport à ce que tu ressens vis à vis de tes 3 nanas , je veux dire, tu n’as aucune honte quant à ce que tu ressens ce qui te permet de l’analyser à 100% . Tout est tellement sincère et moi et mes 18 ans ça nous fait sérieusement réfléchir .
    Bravo et merci pour ces anecdotes vraiment intéressantes à analyser (et très drôles en plus de ça !)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.