Fierté paternelle. Temporaire.

A lire sur le twitter @1gars3nanas. Ca commence ici, puis et ça se termine comme ça.  Malheureusement.

3 réflexions sur « Fierté paternelle. Temporaire. »

  1. Ah ouais! Compassion! Mais tu sais ce qu’on dit : « 100 fois sur le sur le métier remettre son ouv »…non, non, on ne dit pas ça.
    Heuuu : « faire et défaire, c’est toujours travailler »…non plus?
    Enfin, il ne faut jamais rester sur un échec, quoi!
    Et puis elle n’a que deux jambes, donc elle va rapidement se lasser (non?).

  2. Rôtifer (je pense que c’est toi qui m’a envoyé un mail trop sympa et même pas j’ai répondu, bâtard que j’suis) -> en fait, elle l’a pas fait exprès… elle est plutôt du genre « cacaque » et donc se foutre du caca plein la jambe, ça lui a pas plu du tout, du tout. M’enfin, le résultat est le même. Gné.

Laisser un commentaire