Sleep Tight

Quand Cath était enceinte de Lyna, pour me projeter quelques mois en avant comme néo-papa – le malheureux, si j’avais su, j’aurais profité de l’instant :), je m’imaginais que dans la « chambre du petit » toute prête, en bas, il y aurait un bébé qui roupille à poings fermés, que dans mes séances de travail nocturnes, je pourrais me faufiler dans la chambre et la/le regarder dormir. Comme ça, pour profiter de sa présence.

Puis est venue l’enfant en question.

Une sorte de pile électrique, que même quand elle dormait, elle ne pionçait pas : suffisait d’entrouvrir la porte de sa chambre que ding ! un oeil s’ouvrait, puis l’autre puis 2 dixièmes de secondes plus tard, on avait droit à des a-ga-ga et vazy que j’veux pu me rendormir. J’ai testé ce fameux « fantasme » une fois, une deuxième fois et puis finito, j’ai préféré la laisser ronfler plutôt que de la réveiller. Les fans de Friends comprendront.

Et puis… le temps a passé. Deux ans, en fait. Lyna est rentrée à l’école en septembre 2009 et là… comment dire… on a senti que les journées ont été d’un coup plus éprouvantes pour elle. Le changement a été ra-di-cal : depuis, on peut limite claquer une partie de poker dans sa chambre qu’elle va continuer à roupiller, dans sa position fétiche : les bras en l’air. (Oui c’est étrange. Elle dort les bras au-dessus de la tête.)

Depuis ce jour-là, je me suis inventé un autre rituel : tous les soirs (mais vraiment TOUS les soirs), je rentre dans sa chambre, je la retrouve souvent dans des positions improbables, le plus souvent débraillée, en dehors de sa couette… je la remets bien comme y faut, dans le sens de la marche, je la recouvre et je lui fais un bisou sur le front en sentant ses cheveux.

Même s’il est complètement égoïste, qu’il dure 30 petites secondes, ce moment me file une patate… incroyable. J’attends qu’un truc, là : que Kim rentre à l’école pour doubler ma dose quotidienne.

6 réflexions sur « Sleep Tight »

  1. Comme mon fils est une marmotte, depuis sa naissance, j’ai toujours pu profiter de ce petit moment de bonheur, qui consiste juste à le regarder paisiblement dormir pendant quelques secondes.. Pas besoin de grand chose en fait pour être heureux 🙂

  2. petit rituel en allant dormir: aller voir qu’ils dorment tous les deux, les recouvrir et/ou les mettre dans le bon sens si nécessaire. Si je ne passe pas par leur chambre, je ne dors pas bien…

  3. hihihi.. bien rigolé en lisant ce post !!
    chez nous c’est pareil, sommeil léger chez nos bébés (ben oui, 3 ex-aequo, on a bien bossé…).. du coup il est totalement interdit de franchir le seuil de la porte une fois qu’ils sont couchés !!! on a même investi dans un poste-cd avec télécommande, pour pouvoir l’éteindre sans rentrer dans la chambre, quand on va se coucher..!
    😉
    vivement qu’ils aillent à l’école, qu’on puisse enfin voir à quoi ils ressemblent quand ils dorment !!!!!

Laisser un commentaire