Petit Pied, t'es un bel enfoiré !

ALERTE ALERTE ALERTE à tous les (futurs) parents qui étaient trop ieuv en 1989 pour être traumatisé enjouailler comme il se doit ce fantastique dessin animé : La vallée des dinosaures mon cul j’sais pu comment ça s’appelle.

Jeune parent qui ne le sait pas encore, photographie bien ce visage, il est ton ennemi à peu près pareil que ce monsieur qui se balade tout nu sous un imper dans le parc (dans un autre style, certes)

Le-Petit-Dinosaure-8_image_player_432_324

Son nom : Petit Pied. Ca paraît sympa, comme ça, Petit Pied. Oué je sais. J’ai moi-même été berné. Je vous resitue le contexte : samedi matin, je zappe dans la quête d’un dessin animé qui va captiver Lyna pendant que sa mère emmène Kim à la piscine. Canal+ Family, Le petit dinosaure et la vallée jsais pas quoi. Oh ça date de 89, c’est old school, tiens.

Oooh le petit dinosaure il s’appelle Petit Pied et sa maman a un long cou (un diplodocus, c’est ça ?)… il se chamaille avec un « Trois Cornes », sauf que son père, au « Trois Cornes », il dit « hé non joue pas avec celui-là, c’est comme ça, les Trois Cornes ne jouent pas avec les Longs Cous, les Longs Cous c’est des losers ». Waaaw, y’avait déjà de la ségrégation sociale au temps des Dinosaures !

Et là, d’un coup, sans prévenir, y’a Dents Tranchantes qui attaque Petit Pied. Dents Tranchantes, c’est un tyrannosaure, il est pas jouasse, il veut le becter, le nain. Heureusement, sa maman à Petit Pied elle arrive et elle tabasse Dents Tranchantes.

Sauf que Dents Tranchantes, c’est un sacré bâtard et maman ou pas, il croque la mère de Petit Pied. Elle est blessée, et là, direct ELLE MEURT. Crac.

Je jette un oeil à Lyna, captivée par le dessin animé. Elle fait sa bouche de quand elle va pleurer. Hum. « Ca va Lyna ? »… 1/2 seconde plus tard, elle S’EFFONDRE en larmes. Mais vraiment. Et là, le lot de questions qui va avec : « mais qu’est-ce qu’elle a, sa maman ? » / « pourquoi elle fait dodo, là ? » / « elle va guérir, sa maman ? » (rapport au traumatisme de Totoro, remember)

Donc vazy pour une explication de la mort et de tout ce qui va avec. « Elle reviendra plus, tu sais, elle ne peut plus guérir, elle s’est battue avec le gros méchant et elle était trop fatiguée pour continuer blablablablabla ». Une explication que j’ai tentée la plus RATIONNELLE possible.

SAUF QUE. A plusieurs reprises, Petit Pied « recroise » sa mère et l’entend à nouveau parler, genre Jeanne d’Arc sauf en dinosaure. Dans les nuages, dans de l’eau. La mère qui lui cause et Lyna qui remet en cause l’explication de son père : « mais tu vois qu’elle est pas partie, sa maman, elle lui parle, là ! »… Mais non, fifille. Et A CHAQUE FOIS, 5-10 minutes de larmes qui s’en suivent.

Le pire, quand même, c’est quand il voit son ombre et qu’il pense que c’est sa mère. 10 minutes de larmes, de questionnements AU MOINS.

Le pompon, c’est à la fin du dessin animé. Avec toutes leurs conneries-là d’apparitions dans le ciel (nan mais franchement…), et comme dans Totoro d’ailleurs, je pense que Lyna attendait que sa mère ressurgisse de nulle part à la fin. D’ailleurs, Petit Pied, il s’en tire pas si mal, il retrouve ses grands-parents et moi, j’étais là : « OH MAIS C’EST GENIAL, IL A SON PAPY ET SA MAMIE, TROP BIEN, TU VOIS ! »… Mon cul ué.

Elle a pleuré pendant 1/4h pendant et après le générique. Parce que le pire, c’est qu’avec toutes ces réapparitions « mystiques », est arrivée la question qui tue : « mais Papa, pourquoi sa maman elle VEUT pas guérir ?… ». Bah non, ma grande, c’est des conneries tout ça, j’te jure qu’elle pouvait pas faire autrement. Promis elle est pas partie faire un concours de tshirt mouillé à Cancun.

Elle en a parlé à tout le monde qu’elle a croisée durant le week-end. Ca restera sans doute l’un de ses premiers grands traumatismes. Je ne sais pas si elle s’en souviendra en grandissant, mais moi, je l’oublierai pas : ça m’a complètement chamboulé de la voir « ressentir » aussi violemment tout ça.

Elle était sur mes genoux et on était là, comme deux cons, à pleurnicher, mais pas pour les mêmes raisons.

27 réflexions sur « Petit Pied, t'es un bel enfoiré ! »

  1. Si ça peut te rassurer j’ai eu le même traumatisme y’a un peu plus de dix ans. Petit pied, rien que d’entendre ce nom j’ai une petite boule à la gorge. Mais on s’en tire hein (sauf qu’on pleure tout le temps devant la télé ou au ciné mais ça, ça peut se cacher) !

  2. Oooooooh! Le petit dinosaure et la vallée des merveilles! J’adoooore ce film! Je le regardais sans arrêts quand j’étais petite! Bon j’étais pas trop plus grande que Lyna, en 89 j’avais heu… 5 ans… et je comprenais tous ces trucs d’apparition, etc. Mais j’avais trop la pétoche de Dents Tranchantes moi! Je cauchemardait qu’il venait, que je me réfugiais sur le toit de l’école pendant que mon père se battait avec, ué ué… .
    Nan, moi le ressenti sur la mort et tout ça, un peu comme Lyna, c’est venu quelques années plus tard, avec Le Roi Lion, même si c’est le WD que je préfère aujourd’hui, à l’époque j’en menais pas large… Je te conseille donc d’attendre avant de montrer ce film à Lyna, si Le petit dinosaure et la vallée des merveilles l’a choquée à ce point… .

  3. Même vécu à vingt ans d’intervalle…Qu’est ce que j’ai pu pleurer moi aussi! Mais j’ai une bonne nouvelle: des petits pieds, y’en a 13, et la maman, elle meurt qu’une fois. Ils ont tellement traumatisé les gamins qu’ils ont même pas osé tuer le grand père alors qu’il était quand même super malade!

  4. Ah la la… Le Petit dinosaure et la vallée des merveilles… traumatisme aussi de mon côté… Le contexte: élevée par mes grands-parents cause maman malade et papa perdu dans la nature… Mamie veillait à ce qu’elle nous laissait regarder à la télé… euh au magnétoscope parce qu’exit la télé si elle pouvait pas regarder le programme avant nous (elle était aussi assistante maternelle pour des enfants placés à l’ase, avait un gîte d’enfants dans lequel elle accueillait des enfants en vacances pour faire du poney et des cabanes dans les arbres). Donc elle faisait le tri dans tout… mais la vallée des merveilles, elle ne s’est pas méfiée…
    y’a eu des sequelles parmi les enfants…

    … du coup…

    … j’ai eu un trou de culture « ciné » de 90 à 2000… si si…
    J’te dis pas comme je me suis rattrapée niveau conneries maintenant 😀 hihihihihi

    Bon sinon, billet très touchant. Je me doute que ça n’a pas dû être facile d’expliquer tout ça à Lyna. Bisous à elle 😉

  5. Moi aussi il m’a beaucoup faite pleurer, mais j’ai adoré ce film pourtant et en 89 j’avais 4 ans. Et faut pas croire mais même petit on a des émotions, et intenses, et ça reste un très bon souvenir, très fort ! Ce sera surement pareil pour Lyna, surtout si tu lui as bien expliqué !

  6. Je ne connais pas ce dessin animé du type traumatisme à la bambi, cependant excellent post !
    On partage aussi la période « c’est quoi partir, être mort, où ils vont après ? » de la 3e année de l’aîné. La bouche de l’enfant qui se transforme pour annoncer l’inquiétude. Pas facile. Bon heureusement pas choqué de voir la taupe du voisin morte, qu’il a vu de près ce soir (pourtant très mignonne)… 😉

  7. je me souviens encore quand moi petit, j’ai vu pour la première fois petit pied avec mon frère qu’on chialait comme des madelaines et à se cacher derrière le canapé quand on voyait dents tranchantes. je tiens à dire que c’est le premier film d’horreur pour les enfants… Mais il faut bien passer par là!^^

  8. J’ai regardé presque tous les « Petit Pied » et ça m’a pas traumatisée, ni mon petit frère et ma soeur. Mais je pense qu’il doit y avoir un certain âge, je n’avais jamais pensé que ça pouvait traumatiser… Pauvre Lyna :/
    Les autres tomes sont plus joyeux, au cas où… lol

  9. Né en 1987, élevé par ma mère seule, j’ai subis le traumatisme « Petit Pied » exactement comme tu le décris pour Lyna. Ce dessin animé reste à jamais, pour moi dans le « tryptique du traumatisme du matricide » : Babar – Bambi – Petit-Pied. Tu peux pas test’.

  10. Petit Pied!! C’est vrai que c’est violent comme dessin animé… Je l’ai vu assez grande, donc j’avoue que je n’aurai pas imaginé non plus que ce dessin animé pouvait traumatisé un enfant… Par contre Bambi, lui, j’ai pas oublié!!! Je l’ai revu dernièrement et il n’avait rien à voir avec mon souvenir de l’époque…
    En tout cas, ça me fera réfléchir avant de passer un dessin animé à nos enfants… J’ai encore un peu de temps devant moi, notre première fille arrive dans un mois.
    Enfin fort heureusement, tu étais près de ta fille tout le long du film… et ça elle ne l’oubliera jamais…

  11. Quand je l’ai vu, petite, j’ai eu la même réaction que Lyna. Ca reste un très mauvais souvenir. Et pour Bambi, j’ai mis la VHS dans la poubelle…

  12. On ne se méfie jamais assez avec les dessins animés…
    A l’âge de Lyna, ma fille avait bien résisté à Bambi (bizarrement), peut-être parce que le papa surgit quand la maman disparaît – et on a soigneusement évité d’expliquer à l’époque où était parti la maman…
    Mais elle a hurlé de terreur sur Némo (+ cauchemars toute la nuit qui a suivi), quand le bébé poisson est enlevé devant son papa. On n’a jamais pu voir le film en entier (toujours pas, d’ailleurs).
    Bref, depuis, chaque DVD proposé aux kids a été soigneusement visionné par les parents avant.
    Ce qu’on en a de la chance de se payer tous ces dessins animés !
    Youpi !!

  13. ouhlalalalalala merci pour ce post… Fiston kiffe de plus en plus les dinosaures, et je me suis rappelée récemment de ce DA que j’avais vu (j’étais déjà bien grande moi, genre 14 ans) chez des amis plus jeunes. Je ne me souvenais plus du tout de cette scène, et je m’apprêtais à partir à la recherche de Petit Pied. Alors que Fiston est lui aussi dans une période de questionnement sur la mort (genre » je veux pas être un vieux monsieur et je veux pas grandir parce que je veux pas être mort »). Bon finalement grace à toi je vais peut-être attendre. En plus il flippe des tyranosaures. Définitivement mauvais plan !

  14. J’ai vécu quelque chose de semblable en tant qu’enfant. Je me souviens avoir les larmes aux yeux pendant les tremblements de terres, mais je n’avais jamais vraiment compris qu’elle était morte (jusqu’à ce que je le revoie il y a quelques jours). Pendant les apparitions vocales de la mère de Petit-pied (après sa mort), je demandais à ma propre mère si elle était encore en vie. A la fin quand il retrouve ses grands-parents, je croyais que c’était ses parents.

    Cependant, à côté de ça, il y a aussi la magnifique histoire d’amitié entre les petits dinosaures. Que de bons souvenirs

  15. C’est « drôle » il y a quelques années un autre parents racontait exactement la même histoire sur un autre blog, rapport aux torrents de larmes du petiot devant la maman qui meurt…
    Sinon, je suis allée récemment au cinéma avec des enfants pour voir « là-haut » (là c’est moi qui a chialé la moitié du film…!!) eh bien j’ai été extrêmement choquée : Alors que c’était un film pour enfants, on a eu droit à 30 longues minutes de bandes-annonces de films ultra-violents avec plein de cadavres, de mitraillettes, limite on se faisait éclabousser d’hémoglobine. Et tous les gamins, les yeux ronds, qui dévoraient ça, et les parents, apathiques, à côté. Incredible…

  16. merci pour ce témoignage, j’ai bine rigolé, et je suis d’accord avec toi, petit pied t’es un bel enfoiré! je rajouterai des trucs genre princesse sarah où remy sans famille…des générations de dépressifs ont suivi!

  17. Si ça peut te rassurer j’ai maté petit pied toute mon enfance et je me souviens pas de ce traumatisme. Moi c’est la mort de Muphasa dont je me remettrais jamais ! (là aussi ya les nuages itout genre « n’oublie pas qui tu es »)

  18. Bonjour,
    Ce film a pour vertue d’apprendre la vie aux enfants. La prise de conscience est douloureuse. Il n’y a pas plus tendre comme prise de conscience, plutôt que celle venant du jour où la maman de la petite Lyna partira pour de bon.
    Je vous propose de méditer cela.

    Sincèrement,

    1. @ JR c’est vrai que d’avoir vu un dessin animé ça prépare vachement à la mort d’une maman. Je vais demander à mes neveux si le fait d’avoir vu le roi lion par ex les as aider à appréhender la mort de leur mère…

Laisser un commentaire