Nadine Morano, les musulmans, le verlan et ma blondinette de 3 ans

… Vous avez peut-être suivi la dernière en date de Nadine Morano. Alors déjà, faut faire gaffe à ce qu’on dit sur elle, parce qu’elle mord, voyez-vous (d’ailleurs, Denis, mon associé qui a écrit l’article sur madmoiZelle, risque fort de se retrouver en tôle et ça lui fera la bite, à ce renégat !).

Chère Nadine, peut-être qu’on a éclairé ta lanterne depuis et qu’on t’aura explicité le caractère amalgamant de ta réflexion, mais je souhaitais prendre la parole pour te donner un exemple tout simple et en rapport avec le thème de ce blog.

Sache que ma fille, qui a 3 piges, toute blondinette avec ses lunettes rouges bleues désormais, pas spécialement musulmane, ni quoi que ce soit d’ailleurs, me qualifie de « relou » quand je la taquine. Alors oui, « relou » en vieux françois, celui que tu sembles affectionner, ça ne veut rien dire. C’est du verlan, une forme évoluée de notre langue, cette fantastique chose qui évolue sans cesse. Ca veut dire « lourd », fig. « tu m’importunes », par exemple.

A sa décharge, c’est moi qui lui ai appris « relou ». J’trouve ça plus classe quand on est une fille et qu’on se fait emmerder par les garçons dans la cour de récré de rétorquer un « t’es relou » plutôt qu’un « mais-euh arrêteuh de m’embêter euh ». Bon, c’est que mon point de vue tout personnel, hein.
Alors, j’ai certes porté la casquette (Orlando Magic) dans les années 90, parfois à l’envers, mais je n’ai jamais été musulman pour ma part. J’ai trifouillé un peu au catéchimse étant jeune, j’ai construit des roulottes, mais sans trop savoir ce que ça signifiait. Plus tard, j’ai compris et j’ai arrêté les roulottes des caravaniers, parce que bon, ça va bien, hein.

Donc voilà. Je veux bien comprendre que oui, c’est bien plus compliqué de s’efforcer à ne pas mettre les gens dans des cases, et que oui, ce fantastique débat sur l’identité nationale libère la parole, mais franchement, Nadine… franchement.

Pour conclure, je laisse la parole à Neric et Ramzy.

« La langue française est une noble langue, respecte-la donc, petit con ». Haha.

2 réflexions sur « Nadine Morano, les musulmans, le verlan et ma blondinette de 3 ans »

  1. Je ne suis pas UMP, pourtant je me demande ce qu’il y a de choquant dans ses propos. Ca peut se comprendre que parler le verlan soit pour certains un massacre de la langue française ou un frein à l’intégration. Cela dit, en pire que le verlan il y a le langage SMS et le nombre de personnes un peu partout en France qui ne savent plus écrire autrement.

Laisser un commentaire