En fait, les deuxièmes, c'est bien

Allez, j’vais pas tortiller du fion, j’vous balance direct l’idée du jour : jusqu’à il y a quelques mois, je ne voyais pas spécialement d’intérêt à Kim.

Bah oui, soyons réalistes, deux secondes : quand t’as d’un côté une môme qui interagit, répond à tes questions, rebondit, questionne, cherche à t’arnaquer, séduit, sait s’habiller toute seule et que de l’autre, t’as un bébé qui marche à peine et qui est pas capable d’aligner deux mots… BAH Y’A PAS PHOTO.

Alors oui je sais, on va encore dire « roh mais quel saligot, il affiche clairement sa préférence pour son aînée, faudra pas s’étonner si la cadette tombe dans la drogue ! ». Bah justement, d’abord tu fermes bien ta tronche et ensuite, tu termines de lire : ça y est, c’est passé, cette période toute naze.

Oh c’est pas que Kim est directement passée du stade « je fais caca dans ma couche » à « philosophons dans la joie sur l’existence avec mon paternel », mais y’a du mieux et pour ne citer qu’un exemple : désormais, quand elle lâche une caisse, elle se marre. C’est con hein, mais ça lui donne une base d’humanité, je trouve.

Ensuite, niveau interaction, on commence à être servi : on tient là une foutue tête de lard au caractère bien trempé. Qui répond quand on l’enguirlande. Qui sort son « regard sombre » copyrighté Actor’s Studio quand il le faut. Qui a déjà bien compris comment emmerder sa mère — faire la difficile quand elle lui donne la bectée.

Ne vous méprenez pas, hein : pas question d’en faire un troisième histoire de remettre ça. Dans quelques mois, elle va être propre, on peut désormais sortir sans embarquer la poussette. Avant que je sois partant pour y retourner, il va falloir me lobotomiser.

En attendant le lavage de cerveau, je kiffe ma p’tite deuxième et d’autant plus qu’elle n’a rien à voir avec Lyna. Les choses sont bien faites, tout de même.

2 réflexions sur « En fait, les deuxièmes, c'est bien »

Laisser un commentaire