Apprenez à vos mômes la désobéissance

Quelques réflexions à propos du Jeu de la Mort, diffusé hier sur France 2, et suscitant de nombreuses réactions pour la plupart négatives :

  • C’est pas anodin et même couillu de passer cette émission sur France 2, en prime-time, dans notre pays, dans la période actuelle où tout est fait pour qu’on fonctionne à la trouille.
  • Connaissiez-vous les expériences de Milgram ? C’était au programme de mes études, ça m’avait passionné et crénom qu’est-ce que c’est enrichissant sur le fonctionnement humain. Ca devrait être au programme du bac. TOUT LE MONDE devrait connaître les expériences de ce bon vieux Stanley.
  • Les réactions négatives à propos du docu me font penser à ça :
Ne rien voir de mal, ne rien entendre de mal, ne rien dire de mal... et ne plus rien penser par soi-même ? C'est tellement plus simple, hein ?
  • En regardant le docu hier, je me disais que l’angle adopté à propos de la télé — qui n’est pas forcément pertinent en tant que tel — n’est qu’un foutu prétexte pour le passer à une heure de grande écoute. Bravo à Christophe Nick.
  • Le débat post-documentaire était aussi bougrement intéressant (sauf la partie avec Morandini et l’autre dingo en veste rouge, là) et le propos de Claude Halmos sur l’intervention des parents dans l’éducation des gamins m’a chatouillé : mais oui, bien sûr qu’il faut apprendre la désobéissance à vos marmots, bien sûr qu’il faut leur apprendre à raisonner par eux-mêmes plutôt qu’à connement appliquer les ordres parentaux.
    Ca facilite pas la vie, parce que c’est quand même plus simple d’avoir de doux agneaux que des mômes qui questionnent et discutent tes exigeances. Pas évident à faire, mais nécessaire pour en faire des « rebelles ».
    Après, ce bon Hondelatte (qui m’air tout l’air d’être un joyeux drille) a beau demander à ses intervenants s’il existe une « recette » pour élever tes gamins dans ce sens-là… BAH NON sinon on ferait tous tout bien comme y faut et y’aurait beaucoup moins de balances, de collabos et massacres dans le monde.

Bon et c’est pas tout ça mais moi faut que j’apprenne à faire le angry Saint Bernard comme Jim Carrey pour faire marrer mes filles.

Laisser un commentaire