Les petites filles, leur sexualisation et la séduction

Très chers parents, allez donc lire ça.

Pour le pédopsychiatre Stéphane Clerget, les «lolitas» ne sont pas des petites filles «en avance», mais au contraire des enfants qui sont encore dans la phase oedipienne, à qui les parents doivent apprendre que le côté séducteur n’est qu’une représentation limitée de la féminité…

La suite ici.

(je reviens vite, j’ai des trucs à raconter hinhin)

 

Laisser un commentaire