C'était le 23 avril 2013.

Les filles, quand vous lirez ces lignes dans 5 ou 10 ans, ça vous paraîtra sans doute totalement dingo. Vous verrez les images de ces députés de droite hystériques et ridicules (le coup de la ballerine), de ces opposants au mariage pour tous qui sont totalement CONTRE le fait d’offrir un droit à leurs concitoyens, un droit qui ne leur posera, à eux, personnellement, dans leur petite vie rance, jamais le moindre problème.

Vous verrez ces images et vous vous direz « mais qu’est-ce que c’est que ce pays de fou dans lequel vous m’avez mise au monde ? »… et vous n’aurez pas tort.

Six mois que les amoureux de l’égalité et la fraternité — en espérant que ça veuille encore dire quelque chose quand vous lirez ça — subissent les affres des anti-Mariage pour tous, se défendant d’être homophobes tout en considérant qu’il est normal que les homosexuels n’aient pas accès au mariage. Vieux pays de vieux cons bien-pensants.

Aujourd’hui, le grand cirque médiatique est terminé, la loi est passée et Madame Christiane Taubira restera dans l’Histoire aux côtés de Robert Badinter ou Simone Veil (j’espère que Youtube existera encore dans 5 ou 10 ans)…

Au-delà de l’horreur subie par les homosexuels depuis 6 mois, l’un des trucs qui m’aura marqué en tant que parent, c’est l’instrumentalisation des enfants des « anti » pour défendre leurs idées rances. Magnifique symbole de l’hypocrisie de ces braves donneurs de leçon.

Les filles, ne bouffez jamais tout cru ce que vos vieux (cons de) parents vous racontent. Questionnez, remettez en cause, cherchez à comprendre, débattez, exercez votre libre-arbitre au quotidien, forgez-vous votre propre opinion mais par pitié ne laissez jamais votre père ou votre mère vous dicter bêtement votre conduite, sous prétexte qu’on vous a conçus.

(enfin bon, j’espère bien que ça vous apparaîtra comme une évidence quand vous lirez ces lignes… ça serait la preuve qu’on est sur le bon chemin, vous et nous, concernant votre éducation de femmes libres vivant au XXIème siècle)

6 réflexions sur « C'était le 23 avril 2013. »

  1. Aujourd’hui c’est un grand pas pour l’histoire de France, mais aussi (et surement dans une aussi grande mesure sinon plus) pour notre petite famille, qui va enfin être reconnue légalement comme telle !
    Merci à tous ceux dont les idées ne sont pas rances mais savoureuses, et qui ont milité pour que nos vies changent pour de vrai, même si eux n’étaient pas directement concernés… Grace à vous tous notre fils, à 7 ans, aura bientôt 2 parents. Ce dont il n’a jamais douté.

  2. Tout à fait d’accord avec toi et j’espère aussi réussir à éduquer mes enfants pour qu’ils pensent d’eux même et surtout pas qu’ils recopient juste ce qu’on peut penser. Et je suis pour une fois contente d’être française et de cette loi qui j’espère fera avancer les mentalités ou du moins permettra à tout le monde d’avoir les mêmes droits !
    Bonne journée.

  3. Coucou Fab. Je poste un commentaire presque… 9 mois après?

    Alors autant je n’aime pas vraiment ce que fait Christiane Taubira et sa manière de penser en général, d’ailleurs je ne me revendique même pas de gauche, autant j’étais vraiment heureuse ce soir-là, quand j’ai appris la nouvelle.
    Je me sentais soulagée, un peu la même sensation, si c’est quelque chose de comparable, que quand je rentre d’une sale journée. Quelque chose est fini, j’y suis enfin arrivée.

    Par contre, et même si cela est sans rapports avec le débat d’origine… pourquoi madame Taubira déclare « Aux adolescentes de ce pays », puis ensuite « aux adolescents » ?

    J’ai horreur de ce principe de la grammaire féministe ou que sais-je encore, et qu’elle soit utilisée dans ce discours mémorable comme si c’était quelque chose de normal ou de bon m’agace.

    Qu’en penses-tu Fab ?

    D’ailleurs, je remarque qu’elle est souvent utilisée sur madmoizelle, et ça m’énerve aussi pas mal. Si tu as des liens, des débats sur le forum ou des articles peut-être que cela m’aiderait à nuancer mon opinion. Toujours est-il qu’à l’heure actuelle, je trouve ça carrément nul et même ridicule.

    Bonne soirée à toi !
    Et désolée d’avoir répondu des siècles plus tard.

Laisser un commentaire