Alexandre Astier, l'humour et ses mômes

Je leur raconte un nombre considérable de conneries. Les grandes filles commencent à me trouver pathétique, les garçons sont un peu plus tolérants… Le bébé me gerbe dessus mais je ne crois pas que ce soit en rapport avec mes idioties. — via

1 réflexion sur « Alexandre Astier, l'humour et ses mômes »

Laisser un commentaire