Vacances déconnectées, le bilan

Avec cette folle rentrée, je n’ai pas pris le temps de revenir sur mes vacances déconnectées. Voici le bilan de cette expérience un peu nouvelle pour moi :

  • Je n’ai finalement pas pris le vieux téléphone nul, pour plusieurs raisons (je l’ai testé un week-end, écrire le moindre SMS était horrible, sans compter que je n’avais plus aucun contact téléphonique sur moi en cas d’urgence).
  • J’ai donc pris mon iPhone, dont j’ai coupé les données cellulaires. Ça m’a permis à 2-3 reprises de remettre la 3G, pour envoyer des mails urgents, d’aller sur Google Maps ou de chercher un numéro de téléphone sur l’internet. Y’a pas à dire, c’est pratique l’internet, vous avez entendu parler de ce truc ? Ça va cartonner.
  • J’avais dégagé toutes mes apps inutiles et rangé les autres apps dont j’ai besoin pour le reste de l’année dans des dossiers, que j’ai « cachés » dans une « page 2 »
  • En cas de reconnexion nécessaire à la 3G, j’en ai profité pour virer la quasi-intégralité des notifications.
  • J’ai réussi à « tenir » 10 jours au total sans internet du tout. J’ai redécouvert des trucs bizarres, comme la lecture, la sieste et tout simplement la glande, à regarder dans le vide. J’ai aussi appris à jouer au tarot (à mon âge, il était temps…).
  • Pendant dix jours, je n’avais AUCUNE envie de me frotter au quotidien du site. J’ai dû contacter une fois ou deux l’équipe pour savoir si tout se passait bien, mais je pense que j’aurais raccroché direct si elles m’avaient dit qu’il y avait un souci.
  • En revanche, j’en ai profité pour gratter des tonnes et des tonnes de feuilles de papiers pour préparer l’année.
  • Au bout de dix jours, j’ai rebranché le web pour aller lire des trucs; j’ai découvert quelques blogs çà et là, que j’ai avalés tout cru, mais sans jamais me connecter sur madmoiZelle (fait inédit chez moi).
  • Puis deux jours plus tard, les vacances se terminant, je me suis reconnecté avec l’équipe, comme une façon de préparer la rentrée — que j’attendais avec grande impatience et de mettre un terme aux vacances.
  • J’étais heureux de m’y refrotter, alors que j’étais vidé mentalement (comme je l’avais rarement été en dix ans) avant de partir.
  • Aujourd’hui, de retour à la réalité, je n’ai pas remis les notifications de mon iPhone comme avant mon départ. Point de twitter, de Facebook, de notifs de mails importants ou que sais-je encore. Je pars du principe que ça peut attendre et que si c’est vraiment urgent, les gens qui auront besoin de moi sauront m’appeler.
  • Je coupe également mon téléphone – ou du moins je le laisse dans un coin — au moins un jour dans le week-end. Le samedi, en général, qui est mon jour « off madmoiZelle » dans la semaine. Ça me fait des p’tites vacances, c’est agréable.

Effectivement, même si j’ai pas « tenu » les quinze jours, ces 10-12 jours éloignés de madmoiZelle m’ont fait le plus grand bien au cerveau. Je recommencerai avec grand plaisir l’année prochaine, ou dès que j’en ressentirai le besoin !

Laisser un commentaire