Apprenez à vos enfants la notion de consentement

Je lis ce témoignage publié sur madmoiZelle, un très joli texte au contenu abominable appelé « Ma première fois, c’était un viol », et les nombreux commentaires qui disent « moi aussi », et ça me glace le sang, et je ne sais pas quoi faire d’autre que d’expliquer à mes filles :

« C’est TOI qui choisis, si ce n’est pas OUI, c’est que c’est NON. Si t’as pas envie ou si l’autre n’a pas envie, tu ne le fais pas. C’est à toi de décider quand ça sera le bon moment, et à personne d’autre. »

Et merci d’avance aux parents de petits garçons de les considérer comme de potentiels violeurs et de leur apprendre à ne pas violer, tout comme vous leur apprenez à ne pas tuer ou à ne pas voler.

Il n’y a pas d’âge pour apprendre le consentement. Le plus tôt sera le mieux.

Parce que croyez-moi, personne dans cette foutue société ne leur expliquera à votre place.

À lire aussi sur le sujet :

2 réflexions sur « Apprenez à vos enfants la notion de consentement »

  1. Bonjour Fabrice.
    Je tombe un peu par hasard sur ton blog, et sur ce post.
    Toute jeune maman d’un petit garçon, je trouve un de tes propos d’une violence extrême. Considérer mon fils comme un violeur potentiel ? Non. Juste non. Mon fils n’est pas un violeur potentiel, pas plus qu’un serial killer potentiel ou qu’un président de la république potentiel. C’est un être humain, qui aura ses qualités et ses défauts et à qui je vais inculquer le consentement, le respect de l’autre et l’amour.
    Je comprends ton propos, et j’y adhère, en revanche je ne peux pas être d’accord avec la façon dont il est formulé.

Laisser un commentaire