Bobo par procuration

Lyna s’est brûlée sévèrement sur un barbec’ ce week-end. Oui oui. Passons sur la stupidité de l’accident, puisqu’ils sont tous stupides, le fait est que la fifille s’est retrouvée avec l’arrière du cuissot et le mollet tout brûlés.

Elle a sans doute hérité de la tolérance à la douleur de sa mère (=proche de l’hallucinant) puisque certes elle pleurait en répétant en boucle « ouille ouille ouille ça brûle », mais je pense qu’à sa place, je serais tombé dans les vapes de douleur (re-certes, je suis une chochotte).

Et donc oui, en y repensant, on se dit que si on était croyants, on remercierait Dieu, Allah, Yaveh, Bouddha, le Ciel, le Petit Jésus (rayez la mention inutile) que ça ne soit pas pire.

Qui dit brûlures dit soignage de brûlures. Cath s’est investie de cette mission et je pense qu’hier, elle a ressenti un peu de l’horrible frustration que j’ai vécue lors de son premier accouchement : la souffrance par procuration. Je t’explique : toi t’es là, décontracté du gland, t’as pas mal, mais la personne que t’aimes douille sa race et t’es comme un(e) con(ne) à la voir souffrir sans rien pouvoir faire de plus.

(Quand je lui ai fait remarquer, elle a acquiescé en me faisant tout de même remarquer qu’elle soignait Lyna alors que moi, je n’étais pas en train de lui pratiquer son épisiotomie – ce que j’ai admis, en pensant qu’effectivement, je serais tombé dans les vapes encore plus rapidement – chochotte inside, je vous disais)

Et donc voilà, mes deux blondes ont fini par se prendre dans les bras l’une de l’autre, à pleurer toutes les larmes de leur corps, mais pas pour les mêmes raisons.

Alors je les ai rejoints, j’ai pleuré aussi un p’tit coup (sans trop le montrer, pudeur masculine oblige) avec elles parce que j’aime pas les voir pleurer, sous les yeux de Kim qui jouait avec son bateau et qui ne comprenait pas grand’chose à cette effusion lacrymale.

9 réflexions sur « Bobo par procuration »

  1. Mince.
    Elle doit avoir mal la pupuce.
    Y a rien qui fait plus mal qu’une brûlure…
    Elle arrive à dormir la nuit ?
    Je vous embrasse.
    Cath.

  2. Ouille, j espere que ca passera vite
    le soignage du bobo… Gaffe aux barbec a l avenir hein 😉

    Mon petit neveu avait pris une tasse de tisane sur le torse lui :/ Bref les accidents ca arrive avec les bambins, prions le ciel (ou qui on veut) pour que ce ne soit jamais grave 😉

  3. Pauvre puce et pauvres parents, quand je pense qu’une bosse sur le front de ma Lisa me fait frémir (et pourtant en tant qu’instit j’en ai vue des vertes et des pas mures) mais quand c’est son tit bout qui a mal on est démuni et tout chamallow………………

  4. Oui c’est clair que c’est pas évident (et oui, catherine, elle arrive à dormir sans souci)… là c’est sur le bon chemin, sa plaie cicatrise bien, c’est cool, elle ne devrait normalement pas avoir de marques aux jambes :]

  5. Oh! Pauvre puce! ça ne doit vraiment pas être facile. J’espère que ça ne lui fera pas choper de maladies, style chéloïte, ce qui arrive souvent quand on se brûle à un barbecue.
    Qu’elle se rétablisse bien (moi aussi je serais tombée dans les pommes, d’ailleurs je l’ai fait quand je me suis brûlée l’avant-bras avec de l’huile bouillant il y a un an;) )

Laisser un commentaire