Je lance un podcast sur la paternité !

Bonjour et bienvenue de retour sur mon blog perso ! Je suis heureux de vous retrouver après un an de hiatus. Ça faisait un bail que je n’avais pas lancé de projet perso, tout occupé à madmoiZelle, mais j’ai décidé en 2017-2018 de prendre le temps qu’il faut pour me consacrer à celui-ci ! Continuer la lecture de « Je lance un podcast sur la paternité ! »

De la nécessité du consentement dans notre société

L’affaire JoeyStarr-Gilles Verdez de la semaine passée, orchestrée par un Hanouna plus retors que jamais pour mettre la main sur D8, nous a montré une nouvelle fois à quel point toute notion de consentement était étrangère à notre cher « vivre ensemble » en France.

Oh, il y en a eu PLEIN, des articles sur Hanouna ceci, JoeyStarr cela et chez madmoiZelle, on a décidé – bien sûr – de l’angler sur le consentement.

Et je n’ai vu, hélas, personne d’autre nous précéder – on est sortis 48h après « l’affaire » ou nous emboîter le pas.

C’est quand même triste à pleurer de voir qu’aucun média, aucun éditorialiste, aucune tête pensante qui s’est penchée sur cette histoire, certes pathétique mais tellement révélatrice de notre époque, n’ait choisi de s’attarder sur le fait que JoeyStarr, aussi violent qu’il soit, était assis peinard dans son canapé et n’avait strictement rien demandé à personne. Continuer la lecture de « De la nécessité du consentement dans notre société »

Comment récupérer ses sous face à un client mauvais payeur ?

Sans violence aucune et avec le sourire.

Depuis dix ans, je mets un point d’honneur à payer mes fournisseurs en temps et en heures, mais j’ai hélas bien moins de succès avec certains de mes clients.

En bientôt onze ans, j’ai eu très très peu d’impayés, ils se comptent sur les doigts d’une main. En revanche, je ne compte plus les heures passées à réclamer le paiement de mes factures, à tenter de trouver au sein des organigrammes LA personne responsable de délivrer mon chèque.

La crise aidant, certains d’entre eux finissent même par payer madmoiZelle très très en retard et toutes les techniques sont bonnes pour t’endormir : « désolé la compta est en vacances, désolé j’ai perdu votre facture, désolé j’ai perdu ma mère ? Comment ça elle est morte ? Non non je l’ai perdue, elle était là en revanche mon chien est mort »

Dans ce cas, la règle est simple : c’est toujours le plus relou et le plus pitbull qui sera payé en premier. BELIEVE ME, ça m’a coûté beaucoup beaucoup d’euros avec ces sympathiques personnes de Timée ÉditionsContinuer la lecture de « Comment récupérer ses sous face à un client mauvais payeur ? »

« Mon cher papa »

dear-daddy-sexisme-video-pere

Cette vidéo est l’épisode n°753 de la série « Pourquoi éduquer des filles dans cette société merdique est sans doute la tâche la plus ardue que j’ai eue à affronter dans ma vie ».

Cette vidéo m’a flingué. Mais… mais ça pourrait être mes filles !

Chers papas (et chers parents tout court, d’ailleurs), refusez systématiquement les « blagues » qui visent les filles, qui chercher à les rabaisser, à les moquer, à les slutshamer.

Ce n’est pas parce que vous les avez perpétrées (ou subies) en étant gamin-e qu’il faut laisser la génération suivante reproduire les mêmes conneries.  Continuer la lecture de « « Mon cher papa » »

Apprenez à vos enfants la notion de consentement

Je lis ce témoignage publié sur madmoiZelle, un très joli texte au contenu abominable appelé « Ma première fois, c’était un viol », et les nombreux commentaires qui disent « moi aussi », et ça me glace le sang, et je ne sais pas quoi faire d’autre que d’expliquer à mes filles : Continuer la lecture de « Apprenez à vos enfants la notion de consentement »

Star Wars

On a entamé Star Wars il y a quelques semaines avec Lyna. Dans sa classe, un groupe d’élèves avaient choisi de faire un exposé sur la saga de George Lucas — une preuve de plus que le CE1 de 2014 est plus cool que celui de notre minable XXème siècle, n’en déplaisent aux vieux cons — et ça l’avait donc intriguée.

J’avais décidé de lui faire découvrir les films en utilisant le Machete Order, un ordre de visionnage trouvé sur internet. Le gars propose de carrément virer l’épisode I qui n’amène rien selon lui à la trame globale des six épisodes et de regarder dans l’ordre suivant : IV, V, II, III et VI pour terminer. Il explique plus longuement ce choix sur cette page — en gros, ça permet de préserver le mieux possible le fait que Vador soit le père de Luke, ensuite de mieux comprendre après les IV et V comment on en est arrivés là grâce aux épisodes II et III, pour finir par la fin de l’Empire avec l’épisode VI. Continuer la lecture de « Star Wars »

Poussez vos mômes vers le haut

Un jour, vous paierez pour aller le voir.
C’est le genre de phrases que ma mère offrait à mes profs quand ils se plaignaient de mon comportement.
Elle m’a toujours bien fait comprendre que je flottais allègrement au dessus de la masse, que j’étais un génie, que j’allais révolutionner le monde, que tout ce qui sortait de mon cerveau était de l’or pur.
C’était bien fichu, parce que bien dilué dans un tas d’autres trucs, dans un savant mélange de défi et d’admiration. Une espèce d’escaliers sans fin, de cercle vertueux. Des encouragements. Des applaudissements qui ont fini par m’énerver à l’adolescence, tellement je la pensais aveugle d’aimer tout ce que je faisais.

Extrait d’un post intitulé « L’éloge de la prétention » sur feu le blog de Navo, que j’ai lu il y a quelques temps à l’époque où son blog existait encore.

Ce billet m’avait renvoyé au traitement de choix que mes parents nous ont offert : ils nous ont toujours poussé vers le haut, toujours mis sur un piédestal par rapport à nos potes, toujours valorisé. Je veux pas parler pour mon frère et ma soeur, mais de mon point de vue, je sais que si j’ai une telle confiance en moi aujourd’hui, c’est aussi grâce à eux, à ce soutien inexorable.

Une leçon pour tous les parents : chérissez ce que font vos mômes, ne les rabrouez jamais, poussez-les vers le haut, encouragez-les, incitez-les à se donner à fond dans ce qu’ils entreprennent, dites-leur qu’ils sont les meilleurs. Au mieux, s’ils trébuchent, ils se relèveront avec l’idée en tête de devenir meilleurs et au pire, ils passeront pour prétentieux aux yeux du reste du monde, mais ils auront une confiance en eux inébranlable.

Une année avec une jeune fille au-pair à la maison : le bilan

Il y a un an quasiment jour pour jour, je gagnais une bataille de plusieurs années : Cath me disait qu’elle était ok pour accueillir une étudiante pour s’occuper des filles, à l’occasion de notre déménagement dans une maison un peu plus grande.

Bon j’ai dû faire une concession : à la base, je voulais une étudiante étrangère, qu’on prendrait « au-pair », mais ma blonde me demandait d’accueillir plutôt une Française pour tester, rapport au fait qu’elle parle anglais comme une vache espagnole (en réalité, elle parle mieux qu’elle ne le pense, mais comme beaucoup de compatriotes, elle a la trouille de se lancer mais c’est un autre débat). Continuer la lecture de « Une année avec une jeune fille au-pair à la maison : le bilan »

É-mu-la-tion

Kim, si tu lis ça dans dix piges, tu sauras que tu t’es « décoincée » de la flotte lors de l’été 2012 grâce à une certaine Charlotte. Tu avais une trouille bleue qu’on te laisse seule, avec tes brassards, au milieu de la piscine, t’accrochant frénétiquement à nos pouces. Sympathique boulet. Jusqu’au moment où tu as vu que la petite Charlotte, 2 ans et demi, un « bébé » à tes yeux, s’est mise à l’eau et est allée nager toute seule avec sa bouée au milieu de la piscine. Continuer la lecture de « É-mu-la-tion »

Échouer l'éducation de ses enfants

On vous avait déjà expliqué comment échouer sa vie de couple avec classe mais si par le plus grand des hasards, vous avez en plus réussi à enfanter, la clé du succès de l’échec réside dans une éducation bien bancale. Voici la recette. C’est cadeau.

Continuer la lecture de « Échouer l'éducation de ses enfants »