De la nécessité du consentement dans notre société

L’affaire JoeyStarr-Gilles Verdez de la semaine passée, orchestrée par un Hanouna plus retors que jamais pour mettre la main sur D8, nous a montré une nouvelle fois à quel point toute notion de consentement était étrangère à notre cher « vivre ensemble » en France.

Oh, il y en a eu PLEIN, des articles sur Hanouna ceci, JoeyStarr cela et chez madmoiZelle, on a décidé – bien sûr – de l’angler sur le consentement.

Et je n’ai vu, hélas, personne d’autre nous précéder – on est sortis 48h après « l’affaire » ou nous emboîter le pas.

C’est quand même triste à pleurer de voir qu’aucun média, aucun éditorialiste, aucune tête pensante qui s’est penchée sur cette histoire, certes pathétique mais tellement révélatrice de notre époque, n’ait choisi de s’attarder sur le fait que JoeyStarr, aussi violent qu’il soit, était assis peinard dans son canapé et n’avait strictement rien demandé à personne. Continuer la lecture de « De la nécessité du consentement dans notre société »

La peur des autres

On est rentrés de vacances, c’était exquis et si j’ai partiellement réussi ma coupure d’internet, j’ai des trucs à vous raconter !

On a passé notre seconde semaine de vacances dans un château composé de plusieurs locations, et donc plusieurs familles.

Dès les premières minutes passées dans la piscine, Lyna a sympathisé avec Zoé*.

Zoé a 9 ans, un an de plus que Lyna, elles ont passé la semaine à jouer ensemble, à faire des élastiques (forcément), et avec Kim et son p’tit frère, Sam*, ils se sont bien marrés. Continuer la lecture de « La peur des autres »

C'était le 23 avril 2013.

Les filles, quand vous lirez ces lignes dans 5 ou 10 ans, ça vous paraîtra sans doute totalement dingo. Vous verrez les images de ces députés de droite hystériques et ridicules (le coup de la ballerine), de ces opposants au mariage pour tous qui sont totalement CONTRE le fait d’offrir un droit à leurs concitoyens, un droit qui ne leur posera, à eux, personnellement, dans leur petite vie rance, jamais le moindre problème.

Vous verrez ces images et vous vous direz « mais qu’est-ce que c’est que ce pays de fou dans lequel vous m’avez mise au monde ? »… et vous n’aurez pas tort. Continuer la lecture de « C'était le 23 avril 2013. »

Une année avec une jeune fille au-pair à la maison : le bilan

Il y a un an quasiment jour pour jour, je gagnais une bataille de plusieurs années : Cath me disait qu’elle était ok pour accueillir une étudiante pour s’occuper des filles, à l’occasion de notre déménagement dans une maison un peu plus grande.

Bon j’ai dû faire une concession : à la base, je voulais une étudiante étrangère, qu’on prendrait « au-pair », mais ma blonde me demandait d’accueillir plutôt une Française pour tester, rapport au fait qu’elle parle anglais comme une vache espagnole (en réalité, elle parle mieux qu’elle ne le pense, mais comme beaucoup de compatriotes, elle a la trouille de se lancer mais c’est un autre débat). Continuer la lecture de « Une année avec une jeune fille au-pair à la maison : le bilan »

No No No No No There's No Limit

(ça faisait longtemps, hein ? Salut !)

AngryKid-fuck

Après six ans et demi de parentalité partagés avec ma chère et tendre, je pense qu’on a identifié notre plus gros différent vis-à-vis de l’éducation de nos mômes. Elle a besoin que ses filles l’aiment, même si ça lui coûte. Cher parfois. Alors elle mord sur sa chique, parce que l’amour de ses filles compte plus que tout. Continuer la lecture de « No No No No No There's No Limit »

Bilan des vacances 2012

On est rentrés depuis une semaine, il est temps de faire un rapide bilan de ces trois semaines de vacances. Des sentiments extrêmement… ambivalents. Pourquoi ? Parce que trois semaines, à quatre, en tête-à-tête permanent avec tes mômes, ça nous a paru LONG. TRÈS long  – les années précédentes, on était en centre vacances. La meilleure chose à faire, c’est de très vite oublier que ce sont TES vacances. Non, ce sont les vacances de TES MÔMES. Explications en quelques points. Continuer la lecture de « Bilan des vacances 2012 »

Échouer l'éducation de ses enfants

On vous avait déjà expliqué comment échouer sa vie de couple avec classe mais si par le plus grand des hasards, vous avez en plus réussi à enfanter, la clé du succès de l’échec réside dans une éducation bien bancale. Voici la recette. C’est cadeau.

Continuer la lecture de « Échouer l'éducation de ses enfants »

Échouer son couple avec brio

À l’heure du coaching de vie, du succès sinon rien, du winner, rater est devenu tout un art. Voyons comment bâtir un échec cuisant dans votre couple.

Cette rubrique est un grand hommage à La Stratégie de l’Échec, oeuvre trop méconnue de Dominique Farrugia, Maurice Barthélémy et Jean-Paul Rouve, sortie à l’époque de la VHS, qui s’attelle à détailler les différentes techniques pour échouer au travail.

Aujourd’hui, nous nous concentrerons sur un échec bien plus gratifiant que le raté professionnel : le FAIL amoureux. Avec un peu de chance, vous échouerez sur toute la ligne en y entraînant vos enfants, qui n’ont rien demandé du tout. Le top du top, bravo. Continuer la lecture de « Échouer son couple avec brio »

Une belle paire de connards

Bonjour ici Monsieur Connard, j’ai marié Madame Connasse il y a 6 ans et demi en novembre 2004. On a fait des bébés, deux jolies petites filles blondinettes.

Et comme des connards qu’on est, on s’est — pour la première fois depuis qu’elles sont venues au monde — pris la tête violemment devant elles ce week-end. Avec des noms d’oiseaux, des réflexions ridicules et des mots tous plus hauts les uns que les autres. Continuer la lecture de « Une belle paire de connards »

Heureux soient les parents de deux fifilles

C’est pas moi qui le dis, c’est une étude décrite plus longuement dans Slate (merci à Marie !) et pour le peu qu’on a pu voir avec les filles jusque-là, ça s’inscrit plutôt dans cette tendance : elles se fightent peu, elles sont plutôt complices et les quelques bastons se règlent rapidos sans rancoeur. Continuer la lecture de « Heureux soient les parents de deux fifilles »