The Right Word

Un truc que j’ai toujours admiré chez Cath, c’est qu’elle emploie toujours le bon mot adapté à la bonne situation, au bon objet, à la bonne action. Bref, ma femme a un vocabulaire « développé », hérité directement de ses parents, qui ont également ce souci de l’exactitude.

J’en suis vraiment, mais vraiment admiratif. Quand on était jeunes et foufous et qu’on projetait de faire des p’tits chauves à lunettes, elle me racontait qu’elle ferait pareil avec nos rejetons. LE BON MOT. Dès le plus jeune âge. Résultat… à un peu plus de 3 ans, Lyna me scie le fondement.
Continuer la lecture de « The Right Word »

Traduction nain de jardin – français

Discussion entre la mère et la numéro 2 :

– Kâ—-kâ
– Kim ? Tu veux dire que t’as fait caca ou bien tu veux me dire « coucou » ?… (elle a capté mon regard genre « gné ? »)… non mais j’t’explique : tout à l’heure, elle me fait « kâ-kâ », alors moi je pensais qu’elle avait fait caca, tu vois… et juste après elle me fait « beuuuh ». J’ai donc capté que c’était « coucou » qu’elle voulait me dire.

Ah bah ui, c’est sûr. Elle affine sa technique, hein.

(Je le note là pour me souvenir. Parce qu’après, Kim va commencer à parler, et on aura zappé ce genre d’instants qui paient pas de mine mais qui illuminent mon p’tit quotidien dans ma tête)

Prince Charmant, la suite

Samedi dernier, on était au mariage d’un cousin. Dans la caisse, tranquille dans son réhausseur, la grande sort :

– Maman, tu as vu comme elle est belle, la robe de la Princesse ?
(Cath qui regarde si je ne suis pas en train de m’étrangler)… De la Princesse ? C’est pas une Princesse, chérie, c’est une mariée !
(interloquée) Ah ui ?
– Oui oui.
(ça mouline dans sa tête)… Mais alors ça existe pas, les Princes Charmants ?
(c’est à ce moment-là que je décède, heureusement ma femme assure) … Bah non.
(complètement dégoûtée) Mais eeeeuh… Moi je veux être une Princesse et je veux que mon Prince Charmant y vienne me chercher.

Encéphalogramme paternel plat, suivi de mort dés-héritage de la blondinette.