Remplir mon puits (de 500.000 écoutes)

2017 aura été aussi difficile et éprouvante que passionnante pour moi, mais s’il y a bien un truc que j’y aurais appris, c’est à me recentrer sur moi et à ne pas oublier de me faire plaisir.

Au printemps, ma fantastique psy — parce que parfois, il faut savoir accepter de demander de l’aide — m’a dit, alors que je lui demandais si je n’étais pas au bord du burn-out :

« Je ne pense pas que tu sois au bord du burn-out. Je pense que tu es épuisé.

Au sens littéral du terme : ton puits est à sec. Tu y as puisé pas mal, plein de gens y ont puisé pas mal, d’autres  malveillants ont tenté de couper les canalisations.

Et là, tu es tout au fond et c’est vide, et tu te fatigues à creuser pour chercher de nouvelles ressources que tu ne trouves pas. »

Avant de conclure par :

« Prends le temps de remplir ton puits. »

J’ai mis un moment à piger de quoi elle parlait, mais j’ai fini par comprendre : depuis que j’ai refilé la rédac cheffe (avec TELLEMENT de plaisir) à Clémence Bodoc, je ne produis quasiment plus de contenus sur madmoiZelle et ça me manque. GRAVE. Continuer la lecture de « Remplir mon puits (de 500.000 écoutes) »

J’❤️ la méditation

J’ai écrit cette vidéo avec Marion Séclin, et :

  • c’est plus tous les jours que j’écris des trucs sur madmoiZelle
  • c’est plus tous les jours que je réalise des vidéos avec Marion (remember Mad Gyver ?)
  • c’est sur la méditation, mon sujet de prédilection depuis un an (cf mes 33 leçons apprises en 2017),
  • elle est sponsorisée par Petit Bambou, la géniale app qui m’a accompagné dans mes débuts dans la pratique, merci à Benjamin pour sa confiance !

J’en suis donc très fier. La voici :

33 leçons apprises en 2017 et « projets en cours » pour 2018

2017 n’a pas été une année facile pour moi. Mais j’en ai profité pour apprendre sur moi-même et sur les autres sans doute plus que jamais.

Ça n’a pas été tous les jours facile, mais le chemin était sacrément intéressant à emprunter.

Je pose ici ces quelques leçons apprises en 2017. Elles vous parleront peut-être, peut-être pas, vous en ferez l’interprétation que vous souhaitez. L’objectif n’est pas de vous les détailler, juste de vous partager cette liste.

Les apposer ici me permettra de les retrouver plus tard. Continuer la lecture de « 33 leçons apprises en 2017 et «  projets en cours  » pour 2018 »

4ème !

Comme tous les ans, le classement NetObserver d’Harris Interactive est tombé et madmoiZelle a encore progressé : on est désormais le 4ème site féminin préféré des internautes sondés par le panel, derrière Doctissimo, Femme Actuelle et Auféminin !

Dépasser le ELLE.fr, énorme institution, est un exploit de zinzin pour un petit magazine indépendant qui a démarré dans un grenier à Lille, surtout quand on voit qu’on était encore 8ème il y a 3 ans.

On est d’ailleurs le seul site encore indépendant dans ce classement. C’est joli, non ?

Apporter du positif

Samedi, 18 mois après la première édition, c’était la sixième Grosse Teuf madmoiZelle. Au-delà du partenariat inédit avec Netflix pour organiser une soirée à thème Orange is the New Black — qui s’est avéré être comme prévu un énorme succès auprès de nos lectrices, c’est toujours un vrai plaisir pour moi d’aller causer avec les madZ.

Ça me bouleverse toujours – et je ne m’y habituerai jamais, je pense – d’entendre des jeunes femmes d’une vingtaine d’années me dire « merci pour madmoiZelle, vous m’avez vraiment aidée à me construire ». On reçoit des mails régulièrement pour nous le dire, mais de vive voix, les yeux dans les yeux, ça change tout. Continuer la lecture de « Apporter du positif »

De la nécessité du consentement dans notre société

L’affaire JoeyStarr-Gilles Verdez de la semaine passée, orchestrée par un Hanouna plus retors que jamais pour mettre la main sur D8, nous a montré une nouvelle fois à quel point toute notion de consentement était étrangère à notre cher « vivre ensemble » en France.

Oh, il y en a eu PLEIN, des articles sur Hanouna ceci, JoeyStarr cela et chez madmoiZelle, on a décidé – bien sûr – de l’angler sur le consentement.

Et je n’ai vu, hélas, personne d’autre nous précéder – on est sortis 48h après « l’affaire » ou nous emboîter le pas.

C’est quand même triste à pleurer de voir qu’aucun média, aucun éditorialiste, aucune tête pensante qui s’est penchée sur cette histoire, certes pathétique mais tellement révélatrice de notre époque, n’ait choisi de s’attarder sur le fait que JoeyStarr, aussi violent qu’il soit, était assis peinard dans son canapé et n’avait strictement rien demandé à personne. Continuer la lecture de « De la nécessité du consentement dans notre société »

Comment récupérer ses sous face à un client mauvais payeur ?

Sans violence aucune et avec le sourire.

Depuis dix ans, je mets un point d’honneur à payer mes fournisseurs en temps et en heures, mais j’ai hélas bien moins de succès avec certains de mes clients.

En bientôt onze ans, j’ai eu très très peu d’impayés, ils se comptent sur les doigts d’une main. En revanche, je ne compte plus les heures passées à réclamer le paiement de mes factures, à tenter de trouver au sein des organigrammes LA personne responsable de délivrer mon chèque.

La crise aidant, certains d’entre eux finissent même par payer madmoiZelle très très en retard et toutes les techniques sont bonnes pour t’endormir : « désolé la compta est en vacances, désolé j’ai perdu votre facture, désolé j’ai perdu ma mère ? Comment ça elle est morte ? Non non je l’ai perdue, elle était là en revanche mon chien est mort »

Dans ce cas, la règle est simple : c’est toujours le plus relou et le plus pitbull qui sera payé en premier. BELIEVE ME, ça m’a coûté beaucoup beaucoup d’euros avec ces sympathiques personnes de Timée ÉditionsContinuer la lecture de « Comment récupérer ses sous face à un client mauvais payeur  ? »