Vacances déconnectées, le bilan

Avec cette folle rentrée, je n’ai pas pris le temps de revenir sur mes vacances déconnectées. Voici le bilan de cette expérience un peu nouvelle pour moi :

  • Je n’ai finalement pas pris le vieux téléphone nul, pour plusieurs raisons (je l’ai testé un week-end, écrire le moindre SMS était horrible, sans compter que je n’avais plus aucun contact téléphonique sur moi en cas d’urgence).
  • J’ai donc pris mon iPhone, dont j’ai coupé les données cellulaires. Ça m’a permis à 2-3 reprises de remettre la 3G, pour envoyer des mails urgents, d’aller sur Google Maps ou de chercher un numéro de téléphone sur l’internet. Y’a pas à dire, c’est pratique l’internet, vous avez entendu parler de ce truc ? Ça va cartonner.
  • Continuer la lecture de « Vacances déconnectées, le bilan »

Le retour du junkie

Ado et jeune adulte, j’en ai consommé plus que de raison : 5 à 6 fois par semaine, plusieurs heures par session, je m’enivrais le cortex, encore et encore. J’en avais besoin, j’en redemandais chaque jour, j’avais les muscles raidis les jours où je n’en prenais pas ma dose. Et puis quelques mois après avoir signé chez Pimkie et démarré ma carrière professionnelle, j’ai arrêté. Comme ça, du jour au lendemain. Terminé.

Continuer la lecture de « Le retour du junkie »

Michael Jordan, son esprit de compétition et ses moteurs

Comment ai-je fait pour rater cette vidéo, qui date de 2012 sur Youtube mais de 2009 dans la vraie vie, où, à l’occasion de son intronisation au Hall of Fame, Michael Jordan revient sur sa carrière, son esprit de compétition et ses différents moteurs qui l’ont amené à connaître le succès qu’on connaît.

Si vous connaissez le basket et la carrière de MJ, certaines références vous feront vraiment marrer mais même si vous n’y connaissez rien, ce discours est vraiment instructif sur plein d’aspects.

Limits, like fear, are often just an illusion.

(merci à Kyan pour la suggestion indirecte :))

 

L’impossibilité d’une coupure

Ce post est en « brouillon » dans mon blog depuis le mois d’août 2013. À l’époque, je l’avais entamé pour notifier à quel point, depuis la création de madmoiZelle — bientôt 9 ans — j’étais incapable de m’arrêter. Si j’ai de l’internet à proximité, je vais être obligé d’aller voir comment ça se passe, ou les stats, ou les commentaires.

Je n’ai pas vraiment souvenir d’avoir déconnecté totalement du boulot et de madmoiZelle depuis tout ce temps. J’ai quelques souvenirs très diffus d’avoir eu la sensation d’être totalement calme et reposé, cet étrange moment où tu respires profondément et que ton cerveau te dit « ok, là, t’es bien, tu t’en bats les couilles de tout le reste », mais c’est bien tout et ça n’a pas vraiment duré longtemps. Continuer la lecture de « L’impossibilité d’une coupure »

2014, l'année ou jamais

Sans aucun doute une année charnière pour madmoiZelle, après une année 2013 encourageante — 23 millions de visiteurs uniques, ça finit par faire beaucoup.

Va y avoir du boulot, mais heureusement, j’ai plus que jamais à mes côtés une équipe qui tchue — allez regarder notre traditionnelle vidéo de fin d’année sur mad, y’a du talent à revendre.

Et meilleurs voeux à toutes et à tous !

(merci à la géniale Diane Sagnier pour la super photo, elle a du mérite)