Comment récupérer ses sous face à un client mauvais payeur ?

Sans violence aucune et avec le sourire.

Depuis dix ans, je mets un point d’honneur à payer mes fournisseurs en temps et en heures, mais j’ai hélas bien moins de succès avec certains de mes clients.

En bientôt onze ans, j’ai eu très très peu d’impayés, ils se comptent sur les doigts d’une main. En revanche, je ne compte plus les heures passées à réclamer le paiement de mes factures, à tenter de trouver au sein des organigrammes LA personne responsable de délivrer mon chèque.

La crise aidant, certains d’entre eux finissent même par payer madmoiZelle très très en retard et toutes les techniques sont bonnes pour t’endormir : « désolé la compta est en vacances, désolé j’ai perdu votre facture, désolé j’ai perdu ma mère ? Comment ça elle est morte ? Non non je l’ai perdue, elle était là en revanche mon chien est mort »

Dans ce cas, la règle est simple : c’est toujours le plus relou et le plus pitbull qui sera payé en premier. BELIEVE ME, ça m’a coûté beaucoup beaucoup d’euros avec ces sympathiques personnes de Timée ÉditionsContinuer la lecture de « Comment récupérer ses sous face à un client mauvais payeur ? »

Nos Futurs x madmoiZelle.com

Quand j’ai lancé la régie pub interne de madmoiZelle en novembre dernier, je rêvais secrètement qu’on puisse lancer ce genre de partenariat avec un film.

C’est Gaumont qui nous a fait confiance pour monter cette opé, avec « Nos Futurs », le nouveau film de Rémi Bezançon (Le Premier Jour du Reste de ta Vie), en nous permettant d’avoir accès aux artistes. Continuer la lecture de « Nos Futurs x madmoiZelle.com »

Dix ans de madmoiZelle, dix ans de leçons

J’ai lancé madmoiZelle le 1er octobre 2005. En dix ans à la tête de cette entreprise, j’en ai appris, des choses. Dix ans, ça fait un cap important, et j’ai trouvé intéressant de recenser ici les quelques leçons que j’ai tirées de cette expérience formidable.

Ça pourrait peut-être vous inspirer — ou pas. J’ai pris le parti de juste les lister, sans développer, et je viendrai sans doute mettre à jour ce post dans les mois (et les années ?) à venir. Continuer la lecture de « Dix ans de madmoiZelle, dix ans de leçons »

Nabilla et les nouveaux modèles économiques des magazines web

Oui, je sais, le parallèle n’est pas forcément évident a priori.

Allez donc lire cette brillante tribune de Sylvain Bourmeau sur Mediapart à propos du succès du paywall mis en place par le NY Times.

Pris dans la spirale de la gratuité, dont les effets sur la qualité de la production éditoriale se sont fait sentir à mesure que le coût pour mille (CPM) des bannières chutait vertigineusement, obligeant les rédactions à effectifs au mieux constants à produire toujours plus de pages pour maintenir les revenus publicitaires, les journaux les plus lucides ont commencé à chercher le passage vers le payant comme d’autres avaient espéré un passage du Nord-Ouest.

(Lisez la suite sur Mediapart, c’est particulièrement éclairant)

La sordide « affaire Nabilla », qui a occupé la quasi-intégralité de l’espace médiatique de l’internet il y a 20 jours (Morandini annonce 40% d’augmentation de son audience et plus d’1 million de visites (!) sur la news consacrée à cette histoire), est symptomatique de l’absurdité de la course à l’échalote l’audience-à-tout-prix guidée par le « buzz ». Continuer la lecture de « Nabilla et les nouveaux modèles économiques des magazines web »

Vacances déconnectées, le bilan

Avec cette folle rentrée, je n’ai pas pris le temps de revenir sur mes vacances déconnectées. Voici le bilan de cette expérience un peu nouvelle pour moi :

  • Je n’ai finalement pas pris le vieux téléphone nul, pour plusieurs raisons (je l’ai testé un week-end, écrire le moindre SMS était horrible, sans compter que je n’avais plus aucun contact téléphonique sur moi en cas d’urgence).
  • J’ai donc pris mon iPhone, dont j’ai coupé les données cellulaires. Ça m’a permis à 2-3 reprises de remettre la 3G, pour envoyer des mails urgents, d’aller sur Google Maps ou de chercher un numéro de téléphone sur l’internet. Y’a pas à dire, c’est pratique l’internet, vous avez entendu parler de ce truc ? Ça va cartonner.
  • Continuer la lecture de « Vacances déconnectées, le bilan »

L'impact d'Adblock sur l'économie de madmoiZelle

Vu la croissance d’AdBlock ces derniers mois, je me dis qu’il n’y a aucune raison pour qu’on n’y arrive pas sur madmoiZelle à plus ou moins long terme. Ajoutez à cela l’indépendance commerciale que nous allons acquérir en fin d’année (et les risques qu’elle comporte pour cette entreprise), je me suis dit qu’il était temps que je me fende d’un post pour vous expliquer les conséquences d’AdBlock sur l’économie de madmoiZelle !

— À lire sur : Adblock : si vous aimez madmoiZelle, désactivez-le !

Les commandements du marketing éditorial

Allez donc lire cet article fort bien fichu qui explique que le marketing éditorial n’est pas (forcément) un mal, selon la façon dont on s’y prend.

Je suis on ne peut plus d’accord, et les quelques expériences bien gaulées qu’on a pu tester permettent d’avoir le beurre (un contenu intéressant sur un produit qui intéresse la rédaction — et dont on aurait parlé de toute façon) et l’argent du beurre (celui qui permet en plus de payer la rédaction).

Sur madmoiZelle.com, on a par exemple réalisé un dossier sur Adopte Un Mec ou encore un spécial Enterrements de vie de jeune fille avec Leetchi.

Dans les deux cas, une fois qu’on s’était mis d’accord sur les thèmes qu’on allait aborder et SURTOUT les annonceurs ont joué le jeu et nous ont foutu une paix royale — sans quoi l’opé n’aurait de toute façon pas vu le jour.

Ils nous ont laissé écrire exactement ce qu’on souhaitait et on a bien sûr précisé que ces opés étaient réalisées dans le cadre d’un partenariat commercial. Cette honnêteté vis-à-vis du lecteur — de la lectrice nous concernant — est selon moi la base de tout contrat de lecture qui se respecte.