Comparatif Vacances : avec VS sans mômes

C’est un peu un hasard, mais il s’avère qu’on s’est retrouvés durant nos vacances 2009 exactement au même endroit que 8 ans plus tôt. Ué. Cath avait donc 22 ans et moi 24, nous étions jeunes et beaux, nous sentions bon le sable chaud.

Revenir dans cet endroit après quelques années, avec nos deux marmots nous a un tantinet foutu un (petit) coup d’vieux et ça m’a surtout inspiré le comparatif qui tue : les vacances d’il y a 8 ans VS les vacances 2009, avec une guest-star, plutôt deux guest-stars en prime, nos deux lardons. C’est parti.

# LES PRÉPARATIFS

En 2001 : Bah… un slip, un short, une paire de baskets, des chaussettes et roule ma poule. Ah si, à l’époque déjà j’avais embarqué mon ordi portable. J’étais salarié, mais un salarié consciencieux, oui ma p’tite dame.
En 2009 : 3,5 tonnes de bagages. Des biberons, du lait en poudre, du lait pas en poudre (sait-on jamais), des p’tits pots et du manger en pagaille (sait-on jamais, qu’on trouve pas sur le lieu de vacances)… Sans oublier mille livres / jouets / DVD etc.  La théorie de ma femme : « y faut les occuper, tes filles ». La réalité : elles ont passé un temps fou à jouer avec les cailloux devant l’entrée de notre gîte. Oui oui, les cailloux. La grande faisait des tas, la petite les goûtait un par un. Next.

Bon ap' ! (NB : ce nain de jardin ne m'appartient aucunement )
Bon ap' ! (NB : ce nain de jardin ne m'appartient aucunement )


# ON ZE ROAD AGAIN

En 2001 : On est descendus dans ma 206 bleu santorin, on était des oufs, on roulait à 160 tout le long, on a fait les 1000 bornes qui nous séparaient de Lille en 7h, on était un peu comme des bikers sauf en 206.
En 2009 : Maintenant, on est dans l’Audi A3 de Madâme, une Audi A3 d’agent immobilier (TOUS je dis bien TOUS les agents immobiliers ont des Audi A3, elle était dégoûtée d’être aussi conformiste quand elle l’a découvert et moi j’ai bien ri parce que je l’aimais pas, cette caisse. Na, ça t’apprendra à pas écouter ton mec).
Sur la banquette arrière, on a deux mômes de 1 et 3 ans, elles prennent toute la place, elles doivent s’arrêter toutes les 2h pour faire pipi / caca / boire / manger / retrouver Girafe qui est perdue dans le foutrac à l’arrière et pour arranger les choses et comme les 1000 bornes d’un coup, ça s’rait trop long pour elles, on a fait une halte à mi-chemin dans un hôtel miteux genre Formule 1 à Tours.
Et pour ne rien arranger, désormais les Français roulent tous comme des blaireaux, sur la file de gauche, à 125. Pas 130, non 125. A cause des radars et des limitateurs de vitesse, tout le monde se suit à la queue-leu-leu dans une mollesse générale, y’a pu moyen de piquer des p’tites pointes sans se faire emmerder par un crétin qui double à 128 (oui, il prend un risque pour doubler) juste devant ton nez et qui reste 1000 ans sur la file de gauche juste parce qu’il a l’impression d’aller super plus vite que le mec de la file de droite qui va à 122. Au-secours-c’était-mieux-a-vant.

Esscusez-moi, j'ai eu un problème de ouature
Esscusez-moi, j'ai eu un problème de ouature

# LE SOLEIL VIENT DE SE LEVER, L’AMI RICORÉ…

En 2001 : Ooooh le joyeux temps des grasse mat’ jusque pas d’heure, où tu te fais réveiller par la chaleur de la pièce vers 11h. Réveil crapuleux, petit déj à midi.
En 2009 : Euh non, les grasses mat’, non. Les gonzesses – surtout Kim – nous servent de radio réveil, entre 6h15 et 7h tous les matins, le soleil n’a qu’à bien se tenir, on l’attend de pied ferme.
Et comme la loi de « quand c’est pas l’une, c’est l’autre » marche à merveille, l’autre jour, Kim nous a gratifié d’un ENORME dodo jusque 8h… et pas de bol, c’est Lyna qui était au taquet à 6h30. On lui a dit « c’est trop tôt », elle est partie se recoucher jusque 7h15 et pis c’était plus possible d’attendre plus longtemps.

# LES ACTIVITÉS

En 2001 : On siestait comme des porcs l’aprèm.
En 2009 : Ca, ça n’a pas changé, par contre : on sieste comme des porcs, en même temps que les deux blondinettes. La seule différence, c’est qu’en 2009, elles nous réveillent, les bitches.

V'là le sieston de compét' !
V'là le sieston de compét' !

En 2001 : On a passé notre séjour à jouer au beach-volley tous les aprèm – après le sieston. Ma femme, qui jouait en club, me faisait de magnifiques passes et moi, avec ma détente de félin et mon timing de basketteur, j’envoyais des boulards de l’autre côté du terrain. On était Jeanneuh et Sergeuh coup de foudre match de volleybooool, on était le couple roi de la playa.
En 2009 : On regarde les jeunes qui jouent au beach, avec notre poussette quand on va conduire les filles au club Enfants l’aprèm. Ca fait un peu cliché, hein ? Carrément, mais c’est à ce moment-là qu’a germée l’idée de ce post. « Pfiou, on a pris un coudvieux », qu’elle a dit, ma blonde.
Moi, j’me suis demandé si en 2001 j’avais l’air aussi ridicule que le gars tout musculeux* avec sa casquette en arrière et son tshirt Superman découpé au niveau des manches.

Tête à batte
Tête à batte

(* les gens qui me connaissent en vrai savent que même en 2001, je n’étais point musculeux)

En 2001 : Entre deux parties de jambes en l’air, on jouait au Scrabble. Oué. Cath adorait ça, SAUF QUE c’est une grosse nulle. Mais GRAVE. J’explique : comme elle est aussi créative qu’un garage à vélos, elle joue les raccrocs, à foutre des « Zoo » sur des Mots compte triple ou bien à rajouter des S ou des « -ENT » sur MES mots que J’AI ramé à poser pour aérer le jeu. Et elle, avec son jeu de p’tite biloute, elle était contente puisqu’elle gagnait. SAUF QUE quand j’me suis mis à jouer comme elle, j’ai fini par gagner mais c’est devenu chiant comme la pluie. Va rajouter des S ou des -ENT à « Zoos » ou à « WC », toi !… Résultat :
En 2009 : elle peut se gratter pour que je rejoue un jour au Scrabble avec elle. Je suis un amoureux du beau jeu, moi, Madâme. J’lui ai dit « peut-être sur ton lit de mort, t’auras droit à une partoche. Mais une seule ! ».

# LA VIE DU COUPLE

En 2001 : Dès qu’on avait 5 minutes, on faisait du seske. Et comme y faisait chaud, on prenait une douche. Et comme après la douche, on était frais, on refaisait du seske. Des oufs quoi.
En 2009 : Comme on ne souhaite pas faire de notre aînée une future serial-killeuse et que de la même façon, on ne veut pas régler son Oedipe trop violemment, on évite de pratiquer le coït en pleine journée. On se montre donc nos lunes quand le soleil s’est couché épicétout (et c’est déjà pas mal, j’en conviens).

Mais mais Papa, qu'est-ce que tu fais à Maman ?
Mais mais Papa, qu'est-ce que tu fais à Maman ?

En 2001 : On rigolait, tout le temps. On se racontait des conneries. Enfin, surtout moi. Je débite les idioties, Cath rigole. C’est comme ça que les rôles sont répartis dans notre couple. Encore aujourd’hui.
En 2009 : On rigole, mais à partir de 20h, quand les filles sont au dodo. Le reste du temps, on les gère. Ca prend un temps fou, ça occupe toute l’attention, y’a pu moyen de faire des blagues, même en passant. Surtout que dès qu’on rigole entre nous, y’a Lyna qui vient faire un numéro d’acrobate intitulé « HEHO J’EXISTE ! » au milieu de la pièce…

Conclusion de ce comparatif : oui sans aucun doute, du pur point de vue des vacances (= repos / activités / changement d’air / tu penses qu’à ta gueule), c’était mieux avant, mais on est arrivés à la même conclusion : ouais, c’était parfait y’a 8 ans, mais bordel de merde, ça s’rait foutrement triste si on avait passé en 2009 les mêmes vacances qu’en 2001.

19 réflexions sur « Comparatif Vacances : avec VS sans mômes »

  1. Excellent ! J’me suis bien marré en lisant ton article. Par contre heureusement qu’il y a la conclusion sinon on pourrait presque croire que tu regrettes d’avoir des marmottes ! lol

    1. Bah oui mais nooon hein, je regrette pas !
      C’est juste que parfois, tu t’arrêtes et tu te dis « et si on n’en avait pas faits ? »… Tu verras, gamin ! (haha)

  2. Comme je me suis bien marrée en te lisant  » Mon Légionnaire « …
    ( cfr nous étions jeunes et beaux, nous sentions bon le sable chaud. )
    T’as peut-être oublié de dire un truc, Fab…
    En 2001 …
    T’avais encore des cheveux…
    En 2009 …
    A puuuuuuuuuuuuuu.

    Oui je sors !
    ^o^

    Pardon mais c’était troooooooooop tentant !!!!

    Des bisous.
    Cath

  3. Je me retrouve beaucoup dans tes vacances, sauf que moi je n’en ai qu’un à gérer, et qu’il ne sait pas sortir du lit..Alors les siestes de l’après midi, ça marche aussi pour le seske !

  4. maman de triplés, nous sommes fous et nous sommes déjà partis en vacances. Ils avaient trois mois, pesaient 5 kg, un week-end end en Vendée par 35 ° C l’ombre , la voiture blindée. de la folie, mais quels souvenirs. A un an, une semaine en Bretgane, ouf, un temps radieux, mais rentrée usée. Cet été pas de vacances, la voiture a mangé tous nos sous, alors nous faisons les vacances autour de la maison, en Touraine, même si les hôtels sont miteux !!! y’ à pleins de choses à faire. Juste pour vous dire que nos amours se lèvent entre 9 h 30 et 10 h 30 tous les matins !!! même moi, si on me l’avait dis, je ne l’aurait pas cru. Alors des triplés oui, mais quelle récompense !
    J’ai lu votre 1er bouquin, je lis votre blog, toujours la risette aux lèvres, merci de me faire passer une bonne fin de soirée après le coucher des loustics.
    cécile

    1. salut Cécile ! Merci pour ta « fidélité » (j’sais pas si c’est comme ça que j’dois appeler ça haha). Alors déjà des triplés, moi je dis : sortez les médailles !
      Ensuite : oui ils se lèvent à 9h30 – 10h00, mais vous les couchez à quelle heure (si tu me dis « 20h », je vais te maudire. Et Cath aussi).

    1. Des Touran ? Dans quelle partie du monde tu côtoies des Touran ? :] Parce que vers chez nous, y’a que de la caisse de kék chez les agents immobiliers…

      1. EN BRETAGNE !

        moi même je bosse aussi en agence immobilière, j’ai pas de A3 et personne n’en a dans mes collègues… par contre, ya un touran (mais c’est pas le mien)

        Alors l’A3, c’est ptete la spécialité du nord de l’agent immo

  5. Ah ben cool les wacances !!! 😉
    Mais t’sais quoi ? Je vais pas faire lire ton pote a ma moitié parce que deja q elle est point trop decidée pour le second, je voudrais pas ruiner toutes mes chances SNIF !!!

    Cette année sinon, voyage de noces oblige, normalement on fait sans le pitchou… L an passé on avait fait la Corse, et pareil, bonjour le périple…

    Bref, pour terminer : bon retour au taf 😉

  6. Bonjour Fab,
    je savais qu’on avait pas mal de points communs mais là j’ai qd même bien ri en lisant ce post (votre blog est dans ma « bloglines » depuis qq mois, j’ai acheté vos 2 livres pour la fêtes des pères à mon mari 😉 et depuis je vous lis régulièrement). En effet, nous avons à peu près le même âge, mon mari et moi sommes ensemble depuis 17 ans, nous avons 2 filles (5 ans et 2 ans) et nous aussi étions à Moliets en 2001 et 2009 et n’étions pas retournés depuis :-). Alors là j’ai encore plus ri ! et en plus dans nous y étions au mêmes dates cette année, j’ai même pensé vous apercevoir dans un resto un soir, mais la comparaison s’arrête là, le papa en question n’avait qu’un petit garçon ;-). merci de nous faire sourire à travers votre blog, je m’y retrouve bcp et on se sent moins seuls avec nos « soucis » de parents.

  7. superbe conclusion 🙂

    mais tu as raison : avoir des mômes ça change la vie, et même si ça a ses bons côtés il vaut mieux profiter avant 🙂

  8. Sinon tu prend la même option que moi : tu les fait a 20 ans , donc comme tu n’a connu que les vacances avec petiot(s) tu n’est pas nostalgique et a 40 ans tu pourras( enfin) gouter au joie de la grasse matinée et du sesme en journée o/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.