Ma vie, mon œuvre et Badmoizelle

J’ai eu la chance de passer un moment en compagnie d’Antonin Archer, qui a lancé le podcast Nouvelle École, sans doute l’un des meilleurs podcasts d’interviews en français actuellement.

C’était aussi l’occasion de reparler de Badmoizelle – ici la réponse publiée par l’équipe et par moi-même quelques jours après la déferlante de tweets et de haine en septembre 2016.

Si vous n’avez jamais entendu parler de cette fabuleuse affaire qui m’a déchiré le bide pendant une grosse année en 2016-2017, c’est le moment !

Un an et demi plus tard, j’ai écrit cette semaine dans un looong article sur madmoiZelle 18 leçons que j’ai pu tirer de ma thérapie entamée suite à cette histoire.

Sans doute l’exercice de vulnérabilité le plus abouti que j’ai pu faire de… toute ma vie, je crois.

Bonne écoute et bonne lecture !

(et fait notable : ce post marque le premier de la saison 10 de ce blog, le hasard comme par hasard !)

2 réflexions sur « Ma vie, mon œuvre et Badmoizelle »

  1. Salut Fab,

    Je viens d’écouter ton interview sur Nouvelle école.
    Je tenais à te remercier, d’avoir créé Madmoizelle qui a totalement changé ma vie. Grâce à Mad j’ai pu affronter les obstacles en les comprenant, en me sentant moins seule et en ouvrant mon regard sur la société à travers un prisme différent.
    J’ai gagné en confiance en moi, affirmé mes positions féministes, accepté de reconnaître mes qualités, niqué mes complexes, surmonté l’emprise d’un pervers narcissique etc.
    Mad m’a fait grandir et m’a permis de devenir ce que je suis aujourd’hui : une femme libre, ambitieuse et déterminée. Alors même si désormais je lis moins Madmoizelle car je commence à me faire vieille (vivement le projet madame), je ne pourrai jamais oublier son impact sur ma vie.

    Lorsque tu as parlé de #badmoizelle, je me suis rendue compte que tu avais été soutenu par l’équipe de Mad, par ta famille, etc. mais finalement pas tant par les lectrices. J’en suis tellement désolée, je m’en veux de ne pas t’avoir apporté mon soutien alors même que grâce à toi j’ai pu surmonter tellement d’épreuves.
    Tout comme le disais Marion Seclin dans son TedX, la meilleure arme c’est de répandre du positif, et de faire parler cette majorité silencieuse.
    J’ai assisté de loin à tout ça. Je n’ai pas pensé une seule seconde que cette affaire pouvait être vraie et j’ai toujours été convaincue que ce déferlement de haine contre toi ne venait que d’une seule chose : tu libères la parole des femmes, tu leur donnes du pouvoir, tu ouvres leurs esprits sur les aberrations du patriarcat, et en quelque sorte, c’est comme si le patriarcat t’était revenu en pleine tronche. Je suis vraiment triste que nous, lectrices, n’ayons pas eu une prise de conscience pour prendre ta défense ou juste pour te dire « hey Fab, on sait que c’est des conneries, ça ne change rien pour nous ! ».
    Alors comme il vaut mieux tard que jamais, je tiens aujourd’hui à te remercier d’être qui tu es, tu fais partie de ces gens qui inspirent et qui poussent à aller plus loin alors j’espère que tu continueras toujours à faire ce que tu sais faire de mieux : du bien.

Laisser un commentaire