Les petites filles, leur sexualisation et la séduction

Très chers parents, allez donc lire ça.

Pour le pédopsychiatre Stéphane Clerget, les « lolitas » ne sont pas des petites filles « en avance », mais au contraire des enfants qui sont encore dans la phase oedipienne, à qui les parents doivent apprendre que le côté séducteur n’est qu’une représentation limitée de la féminité…

La suite ici.

(je reviens vite, j’ai des trucs à raconter hinhin)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.