Saison 5, épisode 1 – Changement de vie

Ce blog a fêté ses 4 ans ce mercredi 13 mars et a bouclé sa « saison 4 » la moins productive de son histoire. Non pas qu’il ne se soit rien passé dans notre vie de famille, mais j’me rends compte que je tweete pas mal d’anecdotes alors qu’avant, je les calais sur mon blog, quitte à faire un post de 2 lignes. Je vais y revenir, sans aucun doute, parce que ce foutu Twitter archive les trucs extrêmement mal, et j’ai vraiment envie de garder ce blog comme un carnet-souvenir de la famille.

Si j’ai écrit aussi peu dans le blog, ce n’est pas vraiment par manque d’inspiration – j’ai environ 12 brouillons en cours d’écriture, sur plein de sujets – c’est aussi et surtout que je me suis collé à fond à fond sur madmoiZelle.com. Le magazine aura 8 ans en octobre 2013, il réunit chaque mois 2 millions de visiteurs et il est temps de lui donner l’ampleur que ce beau projet mérite.

Et aujourd’hui en France, pour donner de l’ampleur à un média national comme madmoiZelle, y’a pas 12 chemins : il faut aller à Paris.

J’ai eu une subite prise de conscience en fin d’année dernière. Il était temps, je finissais par me trouver un peu à l’étroit à Lille, dans une sorte de confort pépère pas spécialement agréable, dans le même état que quand je restais chez Pimkie « parce que j’avais un CDI, après tout » (la pire des excuses au monde). Et puis ça fait 7 ans que je fais l’aller-retour une à deux fois par semaine, ça devenait épuisant et contre-productif.

J’ai donc décidé d’ouvrir des bureaux à Paris en fin d’année et d’aller y bosser 3 jours par semaine. Bien sûr, et comme d’hab, Cath était derrière moi – faut le savoir, sans son soutien financier et moral, sans elle, y’a pas de projet madmoiZelle.com.

Ça fait donc 3 semaines que j’ai démarré cette vie, laissant la p’tite famille à Lille vivre de son côté pendant ce temps.

Pour un changement, c’est un foutu changement. Pour l’instant, pour le meilleur.

  • D’un point de vue du couple, ça nous booste le cul, à tous les deux, ça nous oblige à nous réinventer des façons de communiquer, d’échanger. On se garde aussi nos soirées en tête-à-tête à Lille, hyper primordiales. De son côté, avec son agence immobilière et son boulot, Cath a une vraie vie sociale à Lille (que je n’ai jamais eue et que je n’aurai sans doute jamais, la plupart de mes contacts pro et amis étant basés à Paris). On a eu des discussions un peu salées la semaine passée mais on va mettre ça sur le compte du temps d’adaptation. Et puis j’espère bien qu’elle me rejoindra de temps à autre à Paris pour qu’on y passe de chouettes soirées !
  • Par rapport aux filles, j’appréhendais beaucoup plus : faut dire qu’elles étaient les raisons principales pour lesquelles je restais pépère à Lille. L’idée de ne pas les voir au quotidien me pesait a priori énormément, mais ça ne m’empêchait pas de subir de plein fouet tous les aspects quotidiens parfois bien relous de la vie avec des mômes (bien que géniales) de cet âge. Après trois semaines, elles semblent plutôt bien s’adapter : elles ont été un peu pénibles avec leur mère les 15 premiers jours, mais je pense que mon absence va peut-être obliger Cath à apprendre à leur dire « non, pas maintenant ». Pas sûr que ça soit un mal en soi :)
    Quant aux moments qu’on passe ensemble (surtout les week-ends, donc), J’ESSAIE (je dis bien j’essaie) d’être totalement dispo, délaissant ma bécane pour jouer avec Kim ou lire avec Lyna… des moments que j’avais pas mal esquivés ces derniers mois.
  • De mon côté, j’ai vécu trois semaines totalement dingues et riches de rencontres professionnelles. Je m’éclate comme au premier jour, j’ai lancé des projets, rencontré enfin des tas de gens que je devais voir « un d’ces 4 » depuis 6 mois. Sans jamais prendre le temps de le faire, tellement mes journées parisiennes étaient chargées.

Pour le moment, je suis convaincu que c’était la bonne décision. Et bien sûr, je ne me serais jamais barré si on n’avait pas eu Johanna, notre géniale étudiante « au-pair » — j’ai d’ailleurs un post de retour d’expérience en jachère depuis 3 mois, va falloir que je le termine.

3 réflexions sur « Saison 5, épisode 1 – Changement de vie »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.