Skip the Use

stu-blog

Je vous ai déjà causé de ma théorie des 90/10, ces fameux 10 % de kif intense avec vos mômes qui vous font oublier les 90 % de vie quotidienne bien plus relous.

La semaine passée y’a 15 jours (je traîne), je me suis donc pris ma dose de 10 % pour quelques mois, puisque j’ai emmené Lyna voir Skip the Use à l’Olympia, grâce à la formidable Coralie chez Polydor (merci, sans toi j’aurais jamais pu être le meilleur père du monde pendant au moins 2h).

C’était ça, la fameuse putain de surprise pour compenser le fait qu’elle soit séparée de ses potes en CP. Pour son premier « vrai » concert (on était allés voir Moriarty qui avait fait un concert spécial mômes un dimanche aprèm au Trianon – elle chantait très bien Moriarty plus jeune), elle a assisté à du très lourdos, puisque Skip the Use est pas loin d’être l’un des tous meilleurs groupes francophones sur scène. Faut dire que Mat Bastard est sacrément amoché en plus d’être génial. Continuer la lecture de « Skip the Use »

Une bonne raison de me mettre à la gratte

« Chante une berceuse à ta fille avant d’aller dormir », c’est so XXème siècle ! Désormais, on est en 2011, faut faire une variante PUTAIN DE GENIALEMENT GENIALE : « sors ta gratte et envoie une reprise de Home d’Edward Shape and The Magnetic Zeros avec ta naine ».

La grosse kiffouze ! ! ! Merci qui ? Merci Bobby !

Comment perdre ses kilos ? Une méthode imparable

J’ai 2 3 5 8 kilos en trop depuis la naissance de Kim. AU MOINS. Pendant ce temps-là, ma femme, elle, est redevenue la bombasse qu’elle était auparavant. Forcément, ça l’agace de voir que je ne perds pas cette foutue charge pondérale.

D’autant plus que j’peux tricher, j’suis du genre faux mince : je chope l’intégralité de mes kilos dans la ceinture abdominale et surtout dans les fameuses poignées d’amour. Autant dire que ça permet de cacher (un peu) la misère. Continuer la lecture de « Comment perdre ses kilos  ? Une méthode imparable »

Charlie Winston en concert

J’avais filmé ça en février dernier. Le mec m’avait bluffé. (Oué genre je filme des staaaars t’as vu)

Mais là, encore mieux : sur scène, il envoie le cochon ! J’y ai emmené ma blonde, on a bougé, on s’est fait des clins d’oeil amoureux, on a causé entre les deux parties, c’était grandiose ! S’il passe par chez vous, ne le ratez pas !