Tu bluffes, Martoni ! ! !

L’apprentissage de la paternité passe aussi par un concept tout à fait étrange et particulièrement dérangeant pour le parent qui veut s’la jouer pépère : la personnalité et le libre-arbitre de ton môme.

Ma femme en a fait les frais, cette semaine.

Nous étions donc à la playa (la côte belge aurait presque l’air sexy affublée de ce sobriquet) et la grande vaquait à ses occupations plagesques (sauvetages des coquillages en les remettant dans l’eau d’une bâche, gratouillage du sable etc).

Quand est venue l’heure d’aller casser la dalle, ma femme fait à son ainée :

– Lyna, viens, on va manger !
– Non non, Maman, pas encore, ze veux aller mettre mes pieds dans l’eau (nota bene : la mer – basse – est à environ 10 km de là)
– … (ma femme me regarde et me fait un clin d’oeil) Bon bah nous, on va manger, tu nous rejoins ?
(je me permets d’intervenir en aparté) T’es sûre de ton coup, là ? Parce que la connaissant, ça risque de pas marcher terrible, ça.
(complètement convaincue de son coup de bluff) Sisi t’inquiète, tu vas voir, on y va, elle va nous suivre.

On fait deux pas vers la digue, on se retourne et qu’est-ce qu’on voit ? La grande qui s’était assise, en train d’enlever ses pompes pour aller patauger. Elle nous regarde derrière ses lunettes rondes et elle nous sort « allézy, ze vous rezoins ! ».

Haha.

7 réflexions sur « Tu bluffes, Martoni ! ! ! »

  1. Et elle n’a que deux ans et demi ….
    Cela promet…
    Des bises.
    Cath.

    Et cela s’est terminé comment ???
    Les pieds dans l’eau ou tu l’as ramenée avec vous sur la digue ???

  2. Merci pour le fou rire! Celle-là fallait la faire!
    Je suis du même avis que Catherine, à seulement deux ans et demi… bon courage, bon courage… XD

  3. Ralalah…’sont forts ces p’tiots!
    Même PLUS forts! Ou alors n’ont pas froid aux yeux. Et sont complètement inconscients (c’est encore plus fort tu me diras…).

Laisser un commentaire