Répartition des tâches

Ma belle-mère a acheté des Kinder aux filles. J’ai instauré une répartition des tâches avec Kim : je mange le choco, elle garde le jouet à la con dedans.

J’irai pas jusqu’à dire que je l’ai impliquée dans cette décision dictatoriale paternelle, mais en même temps, elle a qu’un an et demi, faut que j’en profite parce que la fête du slip, c’est bientôt terminé.

La preuve, j’ai tenté de négocier avec Lyna, elle m’a remballé gaiement.

Comment calmer ta gonzesse ?

1/ Tu n’es point homme à embrasser les clichés : le bouquet de fleurs, la St Valentin, ce genre de merdes romantico-machin, très peu pour toi. Par principe déjà, par souci de différenciation également et parce qu’aussi ça te facilite la vie — bah ué hé ho. La Saint Valentin, en particulier c’est pourri. Du moins, c’est ta conviction intime. Continuer la lecture de Comment calmer ta gonzesse  ?

Le plus grand mensonge du monde

Les femmes un tantinet pouet-pouet (et lucides), genre Florence Foresti, aiment à dire que l’accouchement constitue le plus grand mensonge de l’univers. Rapport à 1/ les néo-mamans oublient la sueur, le sang et les cris quand on leur colle leur mouflet à peine extrait de leur vagin sur la poitrine 2/ si ça se savait qu’elles en chiaient A CE POINT, c’est l’Humanité qui court à sa perte (serait-ce un mal ? that is the question, my friend). Continuer la lecture de Le plus grand mensonge du monde

Gribouillages

On a offert à Lyna pour Noël un poney (elle est au taquet sur les chevaux) qu’il est possible de customiser colorier grâce à des feutres.
Depuis, c’est la révélation pour elle : ils y sont tous passés. Girafe tout d’abord. « Je voulais colorier le blanc en vert ». Puis « Douce », le poney — ué, elle l’a appelé Douce, va comprendre. Puis le doudou prénommé « le p’tit blanc » qui n’est plus très blanc. Et ce week-end, elle a tatoué sa Barbie (et moi je jubilais dans mon coin). Continuer la lecture de Gribouillages